J’ai de Nathalie Sarraute le souvenir d’une voix grave et traînante. La voix d’une vieille dame qui un soir me téléphona. J’aurai désormais de Nathalie Sarraute le souvenir de “Pour un oui ou pour un non“, une pièce interprétée, je dirais même appropriée, de façon exemplaire par deux acteurs possédés par leur texte. Possédés par leur texte à moins que ce ne soit l’inverse… Le texte de Sarraute est possédé par les deux acteurs qui, sur scène, donnent au public l’impression de faire une longue improvisation tant ils sont naturels, justes, percutants, émouvants, effarés, meurtris et en équilibre sur la corde du dit et du non dit.

Pour un oui ou pour un non” est une pièce intemporelle et donc un classique. Cette oeuvre de Nathalie Sarraute nous parle des faux semblants, des apparences, du regard des autres, de leur jugement sur nous même, du conformisme, de la difficulté à être soi-même en toute liberté. Les mots, les silences, la manière dont ils sont jetés aux oreilles, tout cela révèle nos mouvements d’humeur intérieurs, nos pensées, ces changements d’état parfois à notre insu…… ces tropismes qui changent ou déforment nos personnalités. “Pour un oui ou pour un non” c’est l’histoire de chaque homme mis en relation avec autrui, que cet autrui soit un ami, un frère, un amant, un père, un fils.

Sur scène, Romain Arnaud-Kneisky, tout de fragilité et de force, celui qui, pour un oui ou pour un non abandonne tout. L’acteur ne trébuche sur aucun mot. Il est le texte et lui donne un visage et un corps expressifs. En quelques syllabes, Romain Arnaud-Kneisky envoûte le public qui, jusqu’à la fin de la pièce, restera subjugué par le jeu subtile de l’acteur. Face à lui, Arthur Guézennec, l’ami qui veut comprendre au risque de pénétrer sur des territoires hostiles. Lui aussi ne trébuche sur aucun mot. Lui aussi donne vie au texte de Sarraute avec un naturel et une efficacité extraordinaire. Les deux acteurs étaient faits pour produire un miracle et ce prodige est de nous offrir sans doute l’une des plus belles prestations du off. Antoine Laudet, de sa console, intervient brièvement dans cette pièce.

Bruno Dairou a mis en scène avec simplicité et efficacité cette pièce. L’espace scénique est modeste mais l’universel s’y loge avec confort.

Vous l’avez compris, il faut aller voir “Pour un oui ou pour un non” car pareille prise de possession d’un texte est une chose rare et fort jouissive.

Fred Lecoeur

Pour un oui ou pour un non” est joué à 11 heures au théâtre de la porte Saint-Michel dans le cadre du Off d’Avignon, jusqu’au 29 juillet.