Sur la scène, une scène circulaire, plus haute et au centre de laquelle se dresse un mât métallique. Le lieu est occupé par deux êtres de sexe opposé. Deux êtres au visage grimé et portant un faux nez. Deux êtres, deux clowns, Krapote et Za. L’un ressemble à un grand et svelte gibbon, l’autre à une jolie volaille gracile et joueuse. Le mâle va essayer de séduire la femelle. Elle se laissera approcher mais espiègle, elle va jouer des tours à son séducteur.

Le couple va enchaîner les gags en jouant avec le mât, les vêtements, des bouteilles de lait, un oeuf dur comme la pierre, une planche, des réchauds, des plumes, de la pâte à crêpe, des crêpes…. Le spectacle est désopilant et tendre. On se joue de l’attraction terrestre. Le public est émerveillé par des exercices d’équilibriste, des trajectoires savamment calculées pour faire tomber au bon endroit un objet. C’est beau, c’est bon, c’est “schmeugli”.

Les deux clowns ne parlent pas ou plutot si, ils utilisent quelques expressions inconnues et pourtant immédiatement comprises par le public. La gestuelle et les regards parlent un langage universel et intergénérationnel. Le public est de tout coeur et de toute tendresse avec ces deux nez faits pour s’aimer. L’amour ce n’est pas simple. Il faut savoir donner avant de recevoir. Notre grand clown l’a un peu oublié et sa belle boude. Heureusement, il saura regagner sa faveur pour notre plus grand plaisir tant on se prend d’affection pour nos deux clowns.

“Nez pour s’aimer”, c’est une histoire d’humour et d’amour. Le nez à nez est un coeur à coeur attendrissant. Sur scène, ça bouge, ça grimpe au mât, ça disparaît, ça revient. Interprété par Vincent Duschmitt, fondateur de la compagnie “Les pêcheurs de rêves” et par Florence Duschmitt, ce spectacle de clowns est une pure merveille de drôlerie, de grâce, d’habileté et de poésie. Tout est maîtrisé. Aucune fausse note ne vient arracher les spectateurs de la bulle dans laquelle les ont enfermés Za et Krapote. Cette bulle est celle de l’enfance retrouvée. Que cela est bon dans notre monde si violent.

Fred Lecoeur

Le spectacle “Nez pour s’aimer” est joué à 11h55 à l’espace Alya, Avignon, jusqu’au 29 juillet 2018. En dehors du festival, vous pouvez prendre connaissance des dates et lieux de représentation sur le site de la compagnie “Les pêcheurs de rêves”