Il faut tout de suite crever l’abcès. L’abcès, au théâtre, c’est le malentendu entre le public et l’auteur. “Bienvenue en Corée du Nord“, ce n’est pas un spectacle dénonçant les pires turpitudes d’un régime politique corrompu, totalitaire et népotique !!!! L’action ne se passe même pas en Corée du Nord. Ah bon ???? Mais alors, c’est quoi cette chose là ???? C’est quoi ? …. Hummmm c’est un spectacle loufoque, burlesque, perché dans lequel un garçon, Pom (Alexandre CHATELIN), et trois filles, Pauline la meneuse (Marie-Laure BAUDAIN), Brigitte la renfrognée (Laura DEFORGE) et Marion la nunuche (Adélaïde LANGLOIS), de retour de Corée du Nord, décident de monter un spectacle pour évoquer leur trip en Corée.

Les quatres jeunes visiteurs de la Corée du Nord vont en baver pour pouvoir jouer leur spectacle lui même dans le spectacle. Ils vont en baver mais alors pour le plus grand plaisir zygomatique des spectateurs. Les premières minutes de “Bienvenue en Corée du Nord” donne pourtant la sueur froide. On se dit “mais dans quelle galère on s’est fourré”. On se croirait presque au spectacle de fin d’année du club de théâtre du lycée Sainte Marguerite en Pamoison. L’impression de piège inexorable dans lequel on est tombé provient de la jeunesse de Pom qui semble tout juste avoir fait ses premières dents et de la mise en scène qui fait intervenir les acteurs devant le rideau rouge de la scène comme si rien de bien concret n’avait été écrit. Je vous l’ai dit, la fine équipe se prépare à jouer son spectacle qui lui même est un élément central de “Bienvenue en Corée”.

La sueur froide n’a pas le temps de tremper la chemise. En quelques secondes, l’impression de spectacle de fin d’année scolaire laisse place à la certitude d’assister au spectacle déjanté d’une bande de faux amateurs qui maîtrisent au plus haut point la science de chasser la morosité et de dissoudre le botox qui fige les visages dans une pose sérieuse et triste. On rit beaucoup. On se tord de rires. On est littéralement plier en deux, en quatre, en huit etc.

Il serait faux de laisser croire que la Corée du Nord n’est que le faire valoir d’un auteur en panne d’imagination pour le titre de son oeuvre. On parle beaucoup de la Corée du Nord. On est même placé sous le regard de ses dirigeants, passé et présent. Pom et les filles évoquent l’expérience de leur séjour coréen. Certains éléments de la vie quotidienne des nord coréens nous sont dévoilés. Les quatres voyageurs ont ramené de Corée des habits, des accessoires, des chants et des missiles. Ils utilisent tout cela avec brio pour notre plus parfaite sidération.

Sur scène, la bande des quatre s’en donne à coeur joie. C’est burlesque, intelligent et plus efficace qu’un missile du père Kim. Le rythme ne ralentit pas tout comme l’imagination de l’auteur du spectacle. L’un des sommets comiques de “Bienvenue en Corée du Nord” sera le baiser, long et langoureux, posé sur le portrait du dirigeant nord coréen. Les quatres acteurs proposent au public un grand moment de burlesque, un sans faute hilarant.

“Bienvenue en Corée du Nord” offre aussi au spectateur le spectacle tant attendu dans le spectacle : le rideau rouge est tiré et nous avons droit à des tableaux confectionnés dans la plus pure tradition du théâtre officiel des régimes totalitaires. Nous sommes bien en Corée du Nord ! Le voyage est accompli. Un technicien très inquiétant surgira alors sur la scène, histoire de parachever le voyage.

Fred Lecoeur

 

 

 

Ce spectacle, subtilement mis en scène par Olivier LOPEZ et à ne pas manquer, est joué au théâtre des Halles à 14 heures dans le cadre du OFF d’Avignon jusqu’au 29 juillet 2018.